Conseil d'Administration

FR
EN
1. Jean-Paul AgonPrésident-Directeur Général
depuis le 18 mars 2011
(mandat renouvelé en 2014).
2. Françoise Bettencourt Meyers(mandat renouvelé en 2013).
3. Peter Brabeck-LetmatheVice-Président du Conseil d’Administration
(mandat renouvelé en 2013).
4. Jean-Pierre MeyersVice-Président du Conseil d’Administration
(mandat renouvelé en 2016).
5. Ana Sofia Amaral(depuis le 15 juillet 2014).
6. Sophie Bellon(depuis le 22 avril 2015).
7. Charles-Henri Filippi(mandat renouvelé en 2015).
8. Xavier Fontanet(mandat renouvelé en 2014).
9. Belén Garijo(depuis le 17 avril 2014).
10. Béatrice Guillaume-Grabisch(depuis le 20 avril 2016).
11. Bernard Kasriel(mandat renouvelé en 2016).
12. Georges Liarokapis(depuis le 15 juillet 2014).
13. Jean-Victor Meyers(mandat renouvelée en 2016).
14. Virginie Morgon(depuis le 26 avril 2013).
15. Eileen Naughton(depuis le 20 avril 2016).
Composition du Conseil d’Administration

Le Conseil d’Administration de L’Oréal conduit ses travaux de manière collégiale, dans un souci éthique, dans le respect de la loi, des règlements et des recommandations.

Au 20 avril 2016, le Conseil d’Administration comprend 15 membres : le Président–Directeur Général, cinq administrateurs issus des grands actionnaires, trois de la famille Bettencourt Meyers et deux de Nestlé (parmi eux sont choisis les deux Vice-Présidents du Conseil), sept administrateurs indépendants : Madame Sophie Bellon, Madame Belén Garijo, Madame Virginie Morgon, Madame Eileen Naughton, Messieurs Charles-Henri Filippi, Xavier Fontanet et Bernard Kasriel, et deux administrateurs salariés : Monsieur Georges Liarokapis et Madame Ana Sofia Amaral.

Un représentant élu du Comité Central d’Entreprise, Monsieur Thierry Magontier, assiste également aux réunions du Conseil avec voix consultative.

Des administrateurs expérimentés et complémentaires

Les administrateurs de L’Oréal sont d’origines diverses. Ils sont complémentaires du fait de leurs différentes expériences professionnelles, de leurs compétences et leurs nationalités. Ils ont une bonne connaissance de l’entreprise. Les administrateurs sont présents, actifs et impliqués. Ce sont autant d’atouts pour la qualité des délibérations du Conseil dans le cadre des décisions qu’il est amené à prendre.

Parité au sein du Conseil d'Administration

Au 20 avril 2016, sur un total de 13 administrateurs (hors les 2 administrateurs représentant les salariés), 6 femmes siègent au sein du Conseil d’Administration de L’Oréal, soit une proportion de 46 %.

La composition du Conseil est en conformité avec la loi qui exige à compter de 2017 une proportion minimale de 40 % d’administrateurs de chaque sexe.

Composition du Conseil d’Administration au 20 avril 2016

Jean-Paul Agon Président-Directeur Général depuis le 18 mars 2011
Administrateur (mandat renouvelé en 2014)
Françoise Bettencourt Meyers Administrateur (mandat renouvelé en 2013)
Peter Brabeck-Letmathe Vice-Président du Conseil d'Administration (mandat renouvelé en 2013)
Jean-Pierre Meyers Vice-Président du Conseil d'Administration (mandat renouvelé en 2016)
Ana Sofia Amaral Administrateur depuis le 15 juillet 2014
Sophie Bellon Administrateur depuis le 22 avril 2015
Charles-Henri Filippi Administrateur (mandat renouvelé en 2015)
Xavier Fontanet Administrateur (mandat renouvelé en 2014)
Belén Garijo Administrateur depuis le 17 avril 2014
Béatrice Guillaume-Grabisch Administrateur depuis le 20 avril 2016
Bernard Kasriel Administrateur (mandat renouvelé en 2016)
Georges Liarokapis Administrateur depuis le 15 juillet 2014
Jean-Victor Meyers Administrateur (mandat renouvelé en 2016)
Virginie Morgon Administrateur depuis le 26 avril 2013
Eileen Naughton Administrateur depuis le 20 avril 2016
Auto-évaluation du Conseil d’Administration

Le Conseil procède chaque année à une évaluation formalisée, prévue par le Code AFEP-MEDEF, de sa composition, de son organisation et de son mode de fonctionnement notamment afin de vérifier que, dans ces conditions l’ordre du jour de ses travaux couvre bien l’étendue de ses missions, que les questions importantes ont été convenablement préparées et débattues et de mesurer la contribution de chaque membre aux travaux du Conseil.

Cette évaluation s’effectue dans le cadre du Code AFEP-MEDEF, auquel la Société se réfère, et des recommandations de place comme celles de l’AMF. A partir de la synthèse des entretiens individuels préalables entre l’administrateur et le Secrétaire du Conseil, entretiens menés sur la base d’un guide qui reprend les principes retenus par le code et ses recommandations, le Conseil envisage les voies de progrès toujours possibles et, à l’issue du débat qui a lieu, prend les mesures d’amélioration qu’il juge utiles.

Les administrateurs ont à nouveau exercé en 2015 leur totale liberté de jugement. Cette liberté de jugement leur a permis de participer en toute indépendance aux travaux puis aux décisions collégiales du Conseil et, le cas échéant, aux travaux préparatoires puis aux propositions des Comités du Conseil.

Le Conseil a estimé que son rôle d’impulsion de la stratégie du Groupe s’améliore d’année en année. Il apprécie tout particulièrement les présentations effectuées par le management qui permettent d’approfondir les enjeux propres à chaque branche d’activité. La journée sur la stratégie, cette année dédiée à la Division Cosmétique Active, a été jugée essentielle. Les Administrateurs ont également examiné cette année de façon approfondie la situation et les perspectives de développement de L’Oréal en Afrique, ainsi que la stratégie du Groupe en Chine. Par ailleurs, le Conseil a continué d'approfondir l’analyse de la performance, au regard notamment de la concurrence, toujours dans le cadre des orientations stratégiques que le Conseil valide.

En 2015, le Conseil a à nouveau apprécié le rythme, la fréquence et le format des informations qui lui sont transmises dans le cadre de l’activité en général et des principaux événements de la vie du Groupe. La mise à disposition d’une documentation préalable aux séances du Conseil ou des Comités, dans le respect des impératifs de confidentialité et des contraintes de délais auxquels la Société est soumise, favorise la qualité des débats.

Les administrateurs ont fait de nouvelles propositions de thèmes à inscrire à l’ordre du jour des réunions en 2016.

Crédits photos : Stéphane de Bourgies