Accès direct

Calculateur de performances

Actualités

Communiqué

30/10/2018

Chiffre d'affaires au 30 septembre 2018

Toutes les actualités

Agenda Financier

30  oct 2018

Chiffre d'affaires à neuf mois 2018 (après Bourse)

Toutes les dates

Contacts

Relations investisseurs et analystes financiers
+33 (0)1 47 56 86 82
Relations actionnaires individuels
+33 (0)1 47 56 83 02
De France
0 800 66 66 66
De l'étranger +33 (0)1 40 14 80 50
Vos interlocuteurs

Questions fréquentes

Vous trouverez en ligne les réponses aux questions qui nous sont le plus fréquemment posées.

Questions-Réponses

Hommage à François Dalle

Apprenant la disparition de François Dalle, Président de L’Oréal de 1957 à 1984, Sir Lindsay Owen-Jones, Président-directeur général de L’Oréal, a tenu à lui rendre un hommage tout particulier pour sa contribution très exceptionnelle à la construction de L’Oréal, à la croissance du groupe et à son internationalisation.

«Au moment de la disparition de François Dalle, l’ensemble des collaborateurs de L’Oréal se joignent à moi pour exprimer leur profonde tristesse.

François Dalle a écrit un chapitre déterminant de l’histoire de L’Oréal. Sa passion pour les Hommes, son intuition des attentes des consommateurs, son amour des produits, sa maîtrise des enjeux scientifiques ont fait de lui un précurseur et un dirigeant exceptionnel qui a œuvré sans relâche pour bâtir un leader de l’industrie cosmétique.

Il a fait de L’Oréal, marque connue surtout en France, un groupe multimarque, basé sur l’innovation, dont il a jeté les bases du développement international.

Visionnaire, homme d’intuition, d’anticipation et de contact, il a porté, durant plus de quarante ans à la tête de l’entreprise, une vision souvent iconoclaste des marchés et de la consommation.

Mais au-delà, il a été pour moi comme pour plusieurs générations de L’Oréaliens, un mentor exceptionnel. Un homme profondément généreux, avide d’échanger ses idées, de transmettre son savoir, son expérience et ses valeurs. Détecteur de talents, toujours exigeant, mais toujours chaleureux et attentif à ses collaborateurs.

Son engagement, l’ambition qu’il a imprimée au groupe, sa vision de l’avenir, son sens de l’anticipation et de la stratégie auront été tout à fait remarquables. Son exemple guide toujours notre action.»


Ses grandes réalisations :

Sa volonté de toujours « saisir ce qui commence » a fait de lui un précurseur dans de nombreux domaines :

• Comme Eugène Schueller, le fondateur de L’Oréal dont il a été l’adjoint, François Dalle a misé sur la recherche comme moteur de la croissance et en a fait l’une des toutes premières priorités de l’entreprise. Ainsi, il n’a cessé d’en renforcer les équipes : de 25 chercheurs lors de son arrivée chez L’Oréal, les équipes atteignaient plus de 1000 collaborateurs au milieu des années 80. Par son engagement permanent en faveur des technologies de pointe, il a contribué à donner à l’industrie cosmétique une véritable base scientifique.

• Des produits conçus par ses équipes connaissent aujourd’hui encore de grands succès internationaux comme la laque Elnett de L’Oréal, ainsi que la coloration Préférence ou les gammes de soins de la peau Plénitude (Dermo Expertise) ou Elsève. La coloration Majirel de L’Oréal Professionnel. Les parfums Anaïs, Anaïs de Cacharel ou Drakkar de Guy Laroche.

• Il a implanté les marques du groupe dans tous les circuits susceptibles de distribuer des produits cosmétiques, ce qu’aucun groupe n’avait fait jusqu’à lors. Commercialisée exclusivement chez les coiffeurs durant près de 45 ans la marque L’Oréal a pour la première fois été distribuée dans la grande distribution au début des années 50. Avec le rachat de nouvelles marques, le groupe s’est également assuré une présence dans les circuits du luxe et de la pharmacie.

• Il a contribué à assurer la stabilité de l’entreprise et ainsi permis de mener une stratégie à long terme. Un accord signé en 1974 entre Madame André Bettencourt et sa famille et Nestlé – dont il a été vice-président- a assuré la stabilité de l’actionnariat du groupe et facilité le développement international de L'Oréal sur certains marchés. Un nouvel accord a été entériné en 2004.

• Il a bâti l’un des premiers groupes multi-marques parmi les industries de grande consommation. En rachetant des sociétés prestigieuses comme Lancôme (1964), Garnier (1965), Biotherm (1970), ou Vichy. Il a aussi créé de toutes pièces des marques désormais reconnues comme Kerastase pour la revente en salons de coiffure. Enfin, il a signé des accords de licence avec des créateurs ou des marques de grande renommée comme Guy Laroche (1966) ou Cacharel.

• Il a cherché pour ses marques des débouchés dans le monde entier. Il les a déployées dans l’ensemble des filiales européennes. Il a par ailleurs signé des accords de distribution sur les principaux marchés mondiaux d’abord aux Etats-Unis comme directeur général en 1953 puis au Japon en 1963. Des agents ont également été identifiés pour représenter les marques du groupe dans de nombreux pays, et des filiales créées en particulier en Amérique latine.

• Sa passion pour le monde de l’entreprise l’a toujours conduit à encourager le dialogue social et les échanges entre les hommes, que ce soit à l’intérieur de L’Oréal où au sein d’instances comme Entreprise et Progrès ou l’Institut de l’Entreprise, deux associations qu’il a créées. Sa volonté d’améliorer la formation de ses collaborateurs, l’a également incité à fonder le centre de documentation et d’éducation permanente (CEDEP) et le centre d’études littéraires et scientifiques appliquées (CELSA).

Cours en direct

Cours L'Oréal
CAC 40